Une mobilisation régionale

Du constat…

Forêts alluviales de la Drôme, prairies de la Combe de Savoie, tourbières des Alpes, lacs d’altitude, étangs de la Dombes ou du Forez… Les zones humides de Rhône-Alpes constituent un patrimoine paysager d’une grande richesse. Milieux naturels indispensables à la survie de nombreuses espèces végétales et animales, les zones humides jouent également un rôle essentiel dans la gestion globale de l’eau. Elles contribuent, en effet, à réguler les crues et à protéger la qualité de l’eau. En outre, elles permettent le maintien de pratiques agricoles et piscicoles de qualité, tout en accueillant des activités de loisirs (chasse, pêche, promenade).

zhmenacePourtant, ces milieux sont en forte régression et sont même menacés, à terme, de disparition. Au niveau national, la moitié des zones humides, en surface, a ainsi disparu entre 1960 et 1990. Et la situation n’est pas meilleure en Rhône-Alpes avec, par exemple, la suppression de 25 à 40 % des prairies alluviales du Val de Saône ou la destruction de 80 % des tourbières en Isère depuis 1940…

Et le mouvement se poursuit. De nos jours, des zones humides sont encore asséchées, comblées lorsque des projets d’aménagement ignorent leur valeur ou par l’absence de gestion et d’entretien.

 

 

 

 

… À l’action

L’Agence de l’eau Rhône Méditerranée & Corse et les conservatoires d’espaces naturels de Rhône-Alpes (Asters en Haute-Savoie, AVENIR en Isère, le CPNS en Savoie et le CREN) ont souhaité apporté une réponse à la hauteur des enjeux. L’accord-cadre signé le 2 février 2009 fixe ainsi des objectifs communs et ambitieux :

  • renforcer les actions locales de sensibilisation afin que la préservation des zones humides soit mieux prise en compte dans les politiques de gestion des milieux aquatiques et d’aménagement du territoire ;
  • acquérir ou préserver 1300 hectares de zones humides ;
  • mettre en place des plans de gestion pour garantir la préservation pérenne des sites.

zhanimationAvec le soutien de l’Agence de l’eau, de la Région Rhône-Alpes et des Départements, les conservatoires d’espaces naturels ont ainsi engagé un travail d’animation territoriale, d’accompagnement des collectivités (communes, communautés de communes, syndicats, pays, etc.). L’objectif : les aider à concevoir et mettre en œuvre des programmes de préservation des zones humides qui peuvent prendre diverses formes : classement en zone N au plan local d’urbanisme, maîtrise foncière via l’acquisition ou la convention d’usage, élaboration et mise en œuvre d’un document de gestion, réalisation de travaux dans le cadre d’un contrat de rivières, valorisation du site par l’installation de panneaux d’information, etc.

Pour appuyer cette démarche, a été conçu un programme d’information et de sensibilisation auquel ont été associés de nombreux organismes (associations, collectivités, services de l’État et établissements publics), acteurs du domaine de l'eau et des zones humides.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. #